Frenchvanitytribune

Amour - Musée du Louvre-Lens

99 Rue Paul Bert Lens

Du mercredi 26 septembre 2018 au lundi 21 janvier 2019

Si l’amour est un sentiment universel, les manières d’aimer sont multiples et n’ont cessé d’évoluer au cours de l’Histoire. D’une époque à une autre, les transformations de la relation amoureuse constituent une inépuisable source d’inspiration pour les artistes. A découvrir au Louvre-Lens du 26 septembre 2018 au 21 janvier 2019.

L’exposition se propose d’écrire une histoire des manières d’aimer, depuis le péché originel jusqu’à la quête de liberté. Cette histoire d’amours évoque tour à tour l’adoration, la passion, la galanterie, le libertinage ou encore le romantisme. Elle montre comment, partant d’une stigmatisation du féminin, chaque époque a réhabilité successivement la femme, l’amour, la relation, le plaisir et le sentiment, pour aboutir à l’invention de l’amour libre.

Rendue sensible à travers un florilège de quelque 250 œuvres d’art, croisant les techniques et les civilisations, cette histoire ne prétend pas à l’exhaustivité mais privilégie un point de vue d’auteur. Chacun des sept chapitres met en lumière un tournant majeur dans l’histoire de la relation amoureuse. Au fil de ce récit ponctué de citations littéraires et d’extraits de films, l’exposition dévoile des chefs-d’œuvre de la statuaire antique, des objets précieux du Moyen Âge, des peintures de Memling, Fragonard, Delacroix, ou encore des sculptures de Rodin, Claudel et Niki de Saint Phalle.

« Amour » marque l’entrée du Louvre-Lens dans un nouveau cycle d’expositions temporaires qui accompagne la période du « second souffle », 6 ans après l’inauguration du musée. À la suite de douze expositions internationales – essentiellement monographiques ou civilisationnelles – qui auront permis de mettre à l’honneur chacun des départements du musée du Louvre, les expositions à venir seront davantage thématiques. Elles feront parfois écho à l’histoire et au patrimoine du territoire extraordinaire qu’est l’ancien Bassin minier, et pourront sortir du champ chronologique ou géographique des collections du Louvre.