Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Frenchvanitytribune

Avec le R&D française d'Intel, Renault accélère dans la voiture connectée

Publié le 01/06/2017
Gauthier Kerros


Avec l’acquisition cet été des activités de R&D françaises d’Intel à Sophia-Antipolis et Toulouse, spécialisées dans les logiciels embarqués, Renault renforce son développement dans la voiture connectée et sauve 400 emplois.

Alors que l’américain Intel avait annoncé en juin 2016 la fermeture de ses cinq centres de R&D en France, Renault vient d’annoncer la reprise des activités dédiées au logiciel embarqué, installées à Sophia-Antipolis et à Toulouse, soit 400 ingénieurs.

Intégrer les compétences R&D d’Intel permet au constructeur français d’accélérer sur les enjeux de la voiture de demain, qui sera « autonome, électrique et connectée ». « C’est une compétence clé pour l’avenir de l’industrie automobile », justifie Alexandre Corjon, directeur de la Direction Ingénierie Systèmes du Groupe Renault.  Surtout, « cette acquisition nous fait gagner 3 à 5 ans sur le plan de développement ».

L’objectif est de travailler sur les aspects de connectivité (4G et 5G, wifi et Bluetooth) pour être capable d’offrir des services personnalisés, mis à jour à distance, en toute autonomie et en temps réel, sans intervention d’un tiers.

Le Groupe Renault conservera ainsi la maîtrise de l’architecture logicielle et disposera de l’ensemble des compétences nécessaires pour développer la nouvelle génération de logiciels embarqués dans ses véhicules.

Concrètement, cette acquisition s’effectuera d’ici juillet à travers l’achat par le Groupe Renault d’une société nouvellement créée par Intel dans laquelle seront transférées les activités de R&D concernées. Cette société sera rattachée à la Direction Engineering des Systèmes Alliance du Groupe Renault.