Frenchvanitytribune

Qui a déposé le plus de brevets en France l'année dernière ?

Publié le 03/04/2017
Gauthier Kerros


Comme chaque année, l’Institut national de la propriété intellectuelle (INPI) publie le classement des entreprises ou organismes publiques ayant déposé le plus de brevets en France. Le groupe PSA, qui occupait la première place depuis 2007, perd sa couronne.

En 2016, le groupe PSA n’est plus le premier déposant de brevets en France, selon le classement de l’INPI qui comptabilise les demandes de brevets publiées l’an dernier. Après dix années passées sur la plus haute marche du podium, le constructeur automobile est détrôné par l’équipementier automobile Valeo.

Vu leurs stratégies respectives, ce chassé-croisé était prévisible. Depuis quatre ans, PSA cherche en effet à rationaliser son portefeuille de brevets, passé de 1.378 en 2013 à 1.012 en 2015, puis à 930 l’an dernier. Au contraire, Valeo mène une politique offensive dans le domaine de la propriété industrielle. Après un bond de 41 %, à 668 brevets en 2015, l’équipementier accélère encore de 49 % avec 994 dépôts en 2016. Par ricochet, l’industriel Safran redescend à la troisième place du classement.



Autre fait notable de cette édition 2017, c’est la montée en puissance des organismes de recherche publique. Le CEA (Commissariat à l’énergie atomique) et le CNRS (Centre National de Recherche Scientifique) arrivent respectivement en quatrième et sixième position avec 684 et 373 demandes de brevets publiées en 2016. L’Université Claude Bernard Lyon 1 et le CNES (30ème ex-aequo) et Aix-Marseille Université (42ème) gagnent entre deux et cinq places.

Surtout le nombre d’organismes publics dans le classement a doublé en un an. « Ce qui m’a frappé dans ce palmarès, c’est l’irruption de cinq acteurs publics dans le Top 50, qui en compte dix en 2016 », souligne Romain Soubeyran, directeur général de l’Inpi. « Cette montée en puissance traduit les efforts des politiques publiques et des établissements de recherche pour améliorer la valorisation de la R&D. » Ces nouveaux entrants sont l’Inserm, l’Inra, l’université de Bordeaux, celle de Grenoble -Alpes et Bordeaux INP.

En 2016, 16.200 brevets ont été déposés auprès de l’INPI. Au niveau mondial, la France est le quatrième déposant de brevets d’après le dernier rapport de l’office européen des brevets (EPO).