Frenchvanitytribune

Armement: les ventes françaises explosent

Publié le 03/06/2016
Gauthier Kerros


En 2015, l’effet des premières ventes de chasseurs Rafale à l’export s’est clairement fait sentir. Les exportations d’armements français ont atteint 16,9 milliards d’euros, soit plus du double de l’année précédente. En attendant un nouveau record en 2016.

Alors que le groupe naval DCNS vient de livrer à l’Egypte le Gamal Abdel Nasser, premier des deux porte-hélicoptères de type Mistral dont elle a fait l’acquisition en octobre dernier, le ministère de la Défense rendait public les montants des contrats d’armements passés par la France en 2015.

16,9 milliards d’euros de commandes

Cette année a été exceptionnelle. Avec 16,9 milliards d’euros de prises de commandes, la France a plus que doublé ses exportations (8,2 milliards en 2014 et « seulement » 6,3 milliards en 2013).

Cette hausse vertigineuse de 106% s’explique par les deux contrats Rafale, l’avion de combat de Dassault Aviation, gagnés en Égypte (24 appareils) en février, puis au Qatar en mai (36).

Nos meilleurs clients : les pays du Golfe

Sans surprise, ces deux pays du Moyen-Orient se retrouvent naturellement sur le podium des trois plus grands clients des industriels français de l’armement l’année dernière : Qatar (6,8 milliards d’euros de prises de commandes), Égypte (5,37 milliards), puis Corée du Sud (804,9 millions).

L’Inde (412,8 millions) et l’Allemagne (320,4 millions) occupent les quatrième et cinquième places. Ces deux pays sont suivis par le Royaume-Uni (298 millions), la Chine (239,3 millions), la Malaisie (209,9 millions), le Japon (206,2 millions) et le Koweït (196,8 millions), qui font partie des 10 premiers clients des industriels tricolores l’année dernière.

Habituellement sur le podium, l’Arabie saoudite se retrouve seulement au douzième rang des pays clients de la France (193,5 millions) malgré de nombreuses campagnes en cours avec les industriels français. Pour autant, sur la période 2006-2015, elle cumule loin devant le Qatar, avec près de 12 milliards d’euros de contrats signés avec la France.

2016, l’année de tous les records

2016 s’annonce déjà faste. Avec la vente de 12 sous-marins à l’Australie pour 34 milliards d’euros, Jean-Yves Le Drian peut se féliciter d’avoir signé le plus gros contrat jamais signé entre la France et un pays étranger. Sans compter la finalisation de la vente de 36 Rafale à l’Inde…

Ces exportations « font de la Défense l’un des secteurs économiques les plus dynamiques en France », a ajouté notre ministre VRP. Ce secteur représente environ 165.000 emplois, soit près de 4 % de l’emploi industriel français.