Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Frenchvanitytribune

L'Afrique, une priorité pour Orange

Publié le 09/02/2016
Gauthier Kerros


Alors qu’il quitte le Royaume-Uni et négocie le rachat de Bouygues Télécom en France, Orange multiplie les acquisitions en Afrique depuis le début de l’année.

En ce début d’année, Stéphane Richard ne chôme pas, c’est le moins que l’on puisse dire. Vente des parts détenus avec Deutsche Telecom dans EE au Royaume-Uni, négociations pour le rachat de Bouygues Telecom en France. Mais surtout, l’opérateur historique accélère son expansion en Afrique.

Orange a pour ambition d’y séduire les classes moyennes et devenir « le champion de la ruralité et des villages », aussi bien en tant qu’opérateur mobile  que plateforme de paiement (avec Orange Money).

Les acquisitions s’enchainent

Après Cellcom, deuxième acteur de la téléphonie mobile au Liberia (1,5 million de clients, 45 % de part de marché) pour un peu moins de 100 millions d’euros, Orange a jeté son dévolu sur les filiales de l’indien Bharti Airtel au Burkina Faso et en Sierra Leone, pour 600 millions et 800 millions d’euros. Grâce à ces acquisitions, le groupe français détient respectivement 35 % et 50 % de part de marché, soit 6 millions de nouveaux clients.

Et ce n’est pas fini. Orange et Airtel sont également en négociations exclusives depuis juillet 2015 pour la cession des filiales du groupe indien au Congo et au Tchad. En République Démocratique du Congo,  le groupe tricolore s’est emparé début février de la filiale locale de l’opérateur télécoms luxembourgeois Millicom pour 143 millions d’euros. Suite à cette prise de contrôle, Orange devrait détenir environ 26 % de part de marché, derrière les leaders Vodacom et Airtel (avec 33 % et 32 %), mais devant Africell (9 %).

Ces acquisitions lui permettront de développer de nouvelles synergies, qu’il s’agisse du sponsoring de la Coupe d’Afrique des nations, de l’optimisation de ses réseaux ou du déploiement des services financiers sur téléphone mobile.

Un marché très prometteur

Avec ces nouvelles acquisitions, Orange est présent dans 20 des 54 pays qui composent le continent africain. Et finalement, près d’un Africain sur 10 sera un client d’Orange.



Le marché mobile africain offre un important potentiel de développement. Il compte aujourd’hui 456 millions de clients, pour un chiffre d’affaires global de 48,5 milliards d’euros.

Mais le marché potentiel est évalué à 17,9 milliards d’euros par la société de conseil BearingPoint, en raison du fort taux de natalité et du nombre de personnes qui n’ont pas encore accès à la téléphonie mobile.

Pour preuve, selon son PDG, Orange vise une croissance annuelle d’environ 5 % en Afrique et au Moyen Orient d’ici à 2018.