Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Frenchvanitytribune

Alpine signe un retour sur les chapeaux de roues

Publié le 23/03/2017
Gauthier Kerros


Après une éclipse de 22 ans, Alpine revient avec l’A110.  La nouvelle sportive « made in France » est autant un hommage à la berlinette des années 1960 qu’une sérieuse rivale des Porsche 718 Cayman et Alfa Romeo 4C. En attendant un SUV ?

Il y a un an presque jour pour jour nous vous faisions part de la renaissance d’Alpine, l’emblématique marque automobile des années 1960 et 1970. Depuis, l’engouement des amateurs de belles mécaniques n’est pas retombé. Bien au contraire…

En décembre dernier, les 1955 exemplaires « Première Edition » mis à la vente ont trouvé preneurs en moins de cinq jours ! Surtout, quand Renault présente la nouvelle version de la mythique A110  au salon automobile de Genève, c’est la cohue au stand Alpine.

L’Alpine A110 chasse clairement sur les terres de la Porsche 718 Cayman et l’Alfa Romeo 4C. Comme l’Italienne et l’Allemande, la Française a opté pour un moteur en position centrale arrière, sur architecture 4 cylindres turbo de 1,8 litre. Grâce à ses 252 chevaux, la berlinette propulse ses 1.080 kg de 0 à 100 km/h en moins de 4,5 secondes.

Même du point de vue tarifaire l’Alpine devrait tirer son épingle du jeu. Avec un prix de base à 55.000 euros, l’A110 se place juste au-dessus de la Porsche 718 Cayman (53.960 euros) et bien en-dessous de l’Alfa Romeo 4C (63.200 euros).

Si les premiers exemplaires ne seront livrés qu’à la fin de l’année 2017, Renault est plutôt confiant et la famille Alpine devrait rapidement s’agrandir.  « Nous croyons qu’elle sera un succès, et il y aura d’autres modèles à venir, pour sûr », estime Christophe Deville, directeur de la communication Alpine et Renault Sport. Un SUV siglé Alpine devrait donc voir le jour d’ici 2020.