Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Frenchvanitytribune

Les investissements étrangers en Hauts-de-France, c’est du lourd !

Publié le 10/04/2018
Gauthier Kerros


Selon Business France, la région Hauts-de-France est la deuxième région la plus attractive de France, derrière l’Ile-de-France, à l’aune des emplois créés ou sauvegardés. D’après les données établies par Nord France Invest, les investisseurs étrangers ont créé ou sauvegardé 5 761 emplois en région en 2017, soit une progression de près de 26% par rapport à 2016.

Ces 5 761 emplois sont issus de 97 projets d’investissement, avec une taille moyenne de 59 emplois, alors que la moyenne nationale se situe à 26 emplois par projet. La région obtient ainsi son meilleur résultat jamais enregistré en nombre d’emplois (si l’on fait abstraction de la reprise d’ARC par PHP sauvant plus de 5 000 emplois en 2015), tandis que le nombre de projets se maintient sensiblement au même niveau que 2016 (97 contre 103).

Les Hauts-de-France confirment également leur première place en nombre d’emplois pour les projets industriels qui ont permis de créer ou sauvegarder 3 214 emplois. L’année 2017 a été particulièrement propice aux projets d’investissement dans le secteur de la construction automobile ainsi que pour celui de la construction de machines et équipements mécaniques qui totalisent à eux deux plus de 1 730 emplois et 14 projets, ce qui représente plus de 30% des emplois de ce bilan.

L’autre fait notoire de ce bilan 2017 est l’augmentation du nombre d’emplois des projets de R&D, qui nous permet d’atteindre la 5ème place du bilan national. La région reste sur la dynamique des six projets de ce type par an depuis 2015, mais c’est surtout leur taille qui est remarquable : pour la première fois, trois d’entre eux dépassent les 50 emplois, dont IBM qui a annoncé 100 emplois pour un centre d’opérations de sécurité et Dickson Constant avec 50 emplois dédiés au développement des produits.

De grandes nations bien ancrées dans le « Nord ».

Les Etats-Unis arrivent, cette année encore, en tête du classement des nations qui ont le plus investi dans la région. A eux seuls, ils représentent près de 37% des emplois de ce bilan et comptabilisent près d’un quart des projets (2.128 emplois créés ou sauvegardés pour 22 projets).

En plus d’un nombre important d’emplois créés, essentiellement dû à la croissance de grands groupes tels que Booking.com (site de réservation d’hôtels en ligne, présent à Tourcoing depuis 2011) et AGCO (production des tracteurs Massey Ferguson, installé à Beauvais depuis 1960), les entreprises américaines permettent également de maintenir des emplois en reprenant des entreprises prometteuses (Pentair racheté par le groupe Emerson, par exemple).

Le Royaume-Uni prend la deuxième place cette année avec 861 emplois (dont 570 sauvegardés grâce à la reprise d’Aluminium Dunkerque par le groupe GFG Alliance). L’Allemagne, habituée du podium, décroche la troisième position en nombre d’emplois et reste deuxième en termes de projets (15 projets et 718 emplois).

La Chine enfin avec 465 emplois en création pure et 3 projets recensés arrive en 4ème position des pays qui investissent le plus dans la région cette année. 2017 marque ainsi l’arrivée de BYD (assemblage de bus électriques), projet chinois le plus important en emploi (400 prévus dans les trois ans) depuis la reprise de Valdunes par MA Steel en 2014. C’est surtout le plus gros investissement chinois ex-nihilo en Hauts-de-France. La Chine confirme ainsi son attachement au territoire, après les 5 projets recensés l’année dernière.