Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Frenchvanitytribune

Dalida, une icône sous toutes les coutures

Publié le 17/05/2017
Gauthier Kerros


À travers ces tenues de haute couture, de prêt-à-porter ou de costumes de scène, la garde-robe de Dalida compose une biographie de tissus, de paillettes, de broderies, de strass et de plumes. A découvrir au Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris, jusqu’au 13 août.

Émouvante et passionnée, Dalida demeure une star immensément populaire. Le Palais Galliera lui rend hommage en exposant sa garde-robe, objet de la récente donation par son frère Orlando de quelque 209 pièces, tenues et accessoires.

Dalida a tout osé, tout porté : robes New-Look des années 1950 griffées Jacques Estérel, robe chasuble du Balmain seventies, sobre et chic en Loris Azarro, flamboyante en costumes paillettes et disco par Michel Fresnay dans les années 1980.

Sandrine Tinturier, commissaire de l’exposition, explique : « Elle a suivi la mode oui, mais à une distance toujours raisonnable. Elle ne se jette pas dedans les yeux fermés, elle sait ce qui lui va et a conscience des contours de son corps. »


Son vestiaire a suivi les évolutions de la mode mais il est aussi et surtout le miroir de l’évolution artistique et personnelle de la chanteuse. A mesure que son succès grandit et que sa carrière s’élève, se révèlent aussi sa sensibilité et sa fragilité.

Cette garde-robe aussi riche que variée, témoigne de son rapport affectif au vêtement, qui agit pour elle comme un objet fétiche, comme une armure.

« Dalida, une garde-robe de la ville à la scène », jusqu’au 13 août, Palais Galliera, 10 avenue Pierre 1er de Serbie, Paris 16ème.