Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Frenchvanitytribune

Les villes imaginaires de Vincent Lelièvre

Publié le 09/10/2017
Gauthier Kerros


Graphiste de métier et architecte de cœur, Vincent se passionne pour la ville et ses paysages. Le trait sûr, il bâtit sur papier des cités où la démesure se mêle à la poésie.

Né à Béthune en 1977, Vincent Lelièvre est graphiste. Formé à l’École supérieure d’art et design d’Amiens, la passion du dessin et de la ville l’emporte dès l’adolescence.

Ses séries « New York » ou « Little House » alternent les styles et racontent à chaque fois une histoire différente. Suivi par presque 30.000 abonnés sur Instagram, Vincent aime aussi créer des œuvres éphémères. Une main, un fruit, un galet sont autant de supports qu’il aime peupler de ses gratte-ciels.Né à Béthune en 1977, Vincent Lelièvre est graphiste. Formé à l’École supérieure d’art et design d’Amiens, la passion du dessin et de la ville l’emporte dès l’adolescence.



Pour réaliser un dessin de grande taille, il faut compter pas moins de trois mois de travail et de concentration. Nulle esquisse chez cet amoureux de l’architecture. Il attaque à l'encre, sans filet, un trait en appelant un autre, avec la minutie maniaque d'un Renzo Piano ou d’un Jean Nouvel.

Son univers et son savoir-faire ont d’ores et déjà séduit de nombreuses entreprises, du BTP notamment, mais aussi l’Office du Tourisme de Lille.

Vincent a ainsi croqué les vues emblématiques de la capitale des Flandres : le Vieux-Lille, Euralille, la Grand Place… Disponibles en cartes postales, ces créations plaisent tellement aux Lillois qu’il n’est pas certain que beaucoup d’entre elles aient quitté la métropole.

Comme on les comprend !