Frenchvanitytribune

En 2020, Lille sera l’Eldorado du design

Publié le 16/10/2017
Gauthier Kerros


Choisie par la World Design Organization (WDO) pour devenir la capitale mondiale du Design en 2020, aux dépens de Sydney, la Métropole européenne de Lille veut toucher un maximum de monde : designers, entrepreneurs, artistes, chercheurs, étudiants, citoyens... Et devenir la « plus grande agence collaborative de design au monde ». 

La Villa Cavrois de Croix, La Piscine de Roubaix, le quartier d’affaire Euralille ou encore Euratechnologie ont finalement séduit les membres du jury de la World Design Organization. Le 14 octobre, à Turin, la Métropole européenne de Lille a été désignée pour devenir la capitale mondiale du Design dans deux ans.

Fondée en 1957, la World Design Organization est une association non-gouvernementale regroupant plus de 140 membres provenant de 40 pays. Son objectif est de promouvoir la profession de designer et de fédérer les acteurs de ce secteur d’activité à travers le monde entier.

Si la métropole lilloise s’est distinguée, c’est avant tout grâce à un écosystème très dynamique d’acteurs tels que les entreprises, les centres de formation et de recherche, les lieux culturels, les collectivités et les citoyens. « C’est la force de notre territoire, estime Caroline Naphegyi, directrice de Lille Design, association de promotion et de développement du design dans la région. Les gens sont là. Il suffit de se souvenir de Lille 2004, de l’engouement. Et il existe énormément de clubs d’entreprises, très structurés, qui s’engagent. »


Mais le fondement de la candidature lilloise réside dans « la capacité de notre territoire, de ses habitants et acteurs, à transformer son futur, aime répéter Damien Castelain, président de la MEL. Un territoire pionnier et animé par la volonté de se transformer et de requalifier son héritage. »

Pendant une année, la métropole lilloise va donc vivre au rythme du design. L’idée est de toucher un maximum de métropolitains : designers, entrepreneurs, artistes, chercheurs, étudiants, citoyens...

Lille Métropole, World Design Capital 2020 se veut un « Eldorado », un projet pilote porté par tous les acteurs de son territoire. Il représentera d’ici 2020 la plus grande échelle d’expérimentation investie par le design à travers les « POC » (Proof of Concept).

Chaque POC fédère un réseau d’acteurs autour d’une idée, facilitant ainsi la coopération, l’interdisciplinarité et la mutualisation des pratiques. Ils seront accompagnés par le comité d’organisation de Lille Métropole Capitale Mondiale du Design et la « République du Design », consortium composé d’anthropologues, ethnologues, sociologues et ergonomes, thésards, citoyens, urbanistes, mais aussi des PME, des industriels, des représentants des collectivités, des collectifs.

L’objectif partagé par tous les acteurs est de dessiner, faire, et expérimenter un monde plus juste, plus beau, plus vertueux, grâce au design. 

Après la ville de Mexico, élue Capitale mondiale pour 2018, la Métropole lilloise a désormais deux ans pour préparer la mise en œuvre de son programme d’événements. La cérémonie d’ouverture est par exemple envisagée sur trois jours, au moment de la Saint-Nicolas, avec un gala et une grande fête urbaine. Quatre événements majeurs sont prévus autour de trois enjeux du design : « Qu’est-ce que le design ? Comment le design a transformé notre société et notre territoire ? Comment des retours d’expériences de bonnes pratiques internationales continueront d’inspirer notre Eldorado ? »

De beaux évènements en perspective.