Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Frenchvanitytribune

L'Ecole normale supérieure, première "fabrique" à Nobel au monde

Publié le 14/10/2016
Gauthier Kerros


Avec 13,5 prix Nobel pour 10.000 étudiants, l’école de la rue d’Ulm forme proportionnellement bien plus de prix Nobel que Harvard. L’Ecole Polytechnique se classe sixième, devant le Massachusetts Institute of Technology.

De nombreux classements existent pour départager les établissements d’enseignement supérieur au niveau mondial.  Jonathan Wai, de la Duke University, et Stephen Hsu, de la Michigan State University propose une approche différente.

Les deux chercheurs américains ont listé les 81 établissements d’enseignement supérieur ayant produit au moins trois prix Nobel depuis 1901, puis ils ont divisé ce chiffre par celui, estimé, du nombre d’étudiants admis dans ces écoles.

Avec 13,5 prix Nobel pour 10.000 étudiants, l’Ecole normale supérieure (ENS) devance des universités américaines régulièrement citées sur le podium mondial des universités, comme le California Institute of Technology (« Caltech », 6,7) ou Harvard (3,2). Polytechnique se hisse à une belle sixième place, juste après Cambridge et devant le Massachusetts Institute of Technology.

Si Harvard écrase la concurrence avec 49 « nobélisés » parmi ses diplômés, elle compte aussi beaucoup plus d’étudiants. Avec seulement 250 étudiants par promotion et ses 13 prix Nobel (sur les 63 prix Nobel français), l’ENS l’emporte haut la main.

Parmi ses anciens élèves, on compte Gabriel Lippmann (Physique, 1908), Paul Sabatier (Chimie, 1912), Romain Rolland (Littérature, 1915), Jean Perrin (Physique, 1926), Henri Bergson (Littérature, 1927), Jean-Paul Sartre (Littérature, 1964 – décline le Prix), Alfred Kastler (Physique, 1966), Louis Néel (Physique, 1970), Gérard Debreu (Economie, 1983), Pierre-Gilles de Gennes (Physique, 1991), Claude Cohen-Tannoudji (Physique, 1997), Albert Fert (Physique, 2007), Serge Haroche (Physique, 2012).