La Maison Royer sublime la bave d'escargot

La Maison Royer sublime la bave d'escargot

Publié le 04/04/2016
Gauthier Kerros


Pionniers des « cosmétiques du terroir », Olivier et Sébastien Royer proposent depuis 2013 des produits à base de bave d’escargots bio sous la marque RoyeR Cosmétique. Avec un succès certain.

Installée à Saint-Paul-en-Pareds,  en plein cœur de la Vendée, la Maison Royer est spécialisée dans l’héliciculture depuis 1989.

En 2013, elle opère un changement de cap audacieux. « Cela faisait 20 ans que nous vendions nos escargots aux restaurateurs de Vendée avec mon frère Olivier, nous avions besoin d’un nouveau projet », explique Sébastien Royer. C’est ainsi que RoyeR Cosmétique voit le jour.

L’idée leur est venue en manipulant leurs escargots. « Nous avions les mains plus douces et lors de coupure, nous cicatrisions plus rapidement », raconte-t-il.  La bave d’escargot a des vertus reconnues depuis l’Antiquité. « Elle est naturellement riche en allantoïne, collagène, élastine, acide glycolique, vitamines A et C », rappelle Sébastien Royer. Ces propriétés sont particulièrement indiquées pour les brûlures, l’eczéma, le psoriasis, l’acné, la couperose ou les vergetures… en favorisant la régénérescence, la souplesse et la cicatrisation de la peau.

Avec l’aide d’un docteur en pharmacie, ils élaborent leur premier produit, une crème visage antiride, sans paraben et avec plus de 30% de bave d’escargots bio.

Le bouche à oreille est excellent. « La première année, nous pensions tabler sur une vente de 1000 pots, et finalement nous avons réussi à en vendre 7000 », s’enthousiasme Sébastien Royer. A ce jour, plus de 20 000 produits ont été vendus.

Fort de ce succès, les deux frères décident d’élargir leur gamme avec une crème mains, une crème pieds et un lait corporel. Un sérum contre les taches brunes devrait être commercialisé dans le courant de l’année.

Aujourd’hui, la fratrie veut aussi accélérer ses ventes à l’étranger. Olivier et Sébastien Royer visent ainsi la Chine, le Japon, Taïwan et le Canada, où les consommateurs sont particulièrement friands de produits français de qualité.