Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Frenchvanitytribune

Chocolat des Français : un packaging craquant pour des tablettes à croquer

Publié le 01/04/2016
Gauthier Kerros


Proposer un chocolat qui réjouisse les papilles comme les pupilles, fabriqué en France de surcroît. Telle était l’ambition de Paul-Henri Masson et Matthieu Escande, les créateurs du Chocolat des Français.

Souvent éclipsé par les chocolats belge et suisse, le Chocolat des Français veut célébrer une tradition hexagonale vieille de plusieurs siècles et redonner toutes ses lettres de noblesse à la tablette de chocolat.

Des ingrédients et des recettes de qualité

Rendue possible par la rencontre de nos deux passionnés de chocolats et d’un artisan chocolatier des Yvelines, la fabrication du Chocolat des Français est artisanale, 100% pur beurre de cacao, 100% naturelle, sans huile de palme, sans conservateurs et made in France !

Une attention toute particulière est portée aux recettes, issues de la tradition française, et aux ingrédients : noisettes de Normandie, sel de Guérande…

Mais surtout, fidèle à son concept, la marque est engagée dans la réimplantation de la culture du cacao dans les départements d’outre-mer. Elle utilise donc au maximum du cacao originaire de Guyane, de Martinique ou de la Réunion.

Un packaging collector

Mais, loin de flatter uniquement nos papilles, ce chocolat délicieusement chauvin en met plein les mirettes. Dans le même esprit que les étiquettes des grands crus de Mouton-Rothschild, chaque emballage est pensé comme un écrin.

Pour les réaliser, ils ont convaincu des dessinateurs de renom comme Zep, Ben, Serge Bloch, Hervé di Rosa ou encore Arthur de Pins. Au total, plus de 50 artistes – peintres, auteurs de BD, caricaturistes… – se sont prêtés à l’exercice.

Un succès fulgurant

Lancée au Salon du chocolat en novembre 2014, le succès a été fulgurant. En à peine cinq mois, la marque est référencée chez Colette, à la Grande épicerie de Paris et dans plus d’une quarantaine de points de vente. Surtout, les tablettes séduisent les amoureux du chocolat et s’écoulent à plus de 15 000 exemplaires.

Le pari est réussi et la tablette française (à 5 euros tout de même) est déjà sortie de l’hexagone pour séduire les croqueurs au Royaume-Uni, au Benelux, en Allemagne, aux Etats-Unis, en Pologne, en République Tchèque, en Irlande, en Suède, au Japon et même à Hong-Kong.

Cacaorico !