Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Frenchvanitytribune

Faire ripaille devient accessible avec MonBanquet

Publié le 09/11/2016
Gauthier Kerros


« Tout événement mérite la convivialité d’un buffet », telle est la devise de MonBanquet qui souhaite bouleverser le marché du traiteur. Lancée en septembre 2015, la startup livre des buffets entièrement conçus par des artisans sélectionnés, à partir de 3 euros par personne.

Les métiers de bouche étaient un des rares secteurs à ne pas avoir été touché par la révolution numérique. C’est maintenant chose faite.

Via son site internet, MonBanquet propose aux particuliers, entreprises ou associations des buffets élaborés par des artisans sélectionnés pour leur exigence et leur créativité. La startup crée avec eux une offre la plus adaptée à tous les contextes et à tous les budgets.

Le secret de leur offre ? Une relation privilégiée avec les artisans, entretenue par les fondateurs depuis trois ans. C’est pendant leurs études que Maxime Renault (Centrale-Supelec, ESSEC), Hugo Rivière (ENSTA, Paristech-KTH) et Mario Matar (Paris VI) ont développé DuBonPain, le guide des boulangeries artisanales.

« Nous avons alors découvert un savoir-faire d’une richesse exceptionnelle mais pourtant inexploité, à deux pas de chez nous », explique Maxime Renault. Si les artisans concernés sont aujourd’hui des boulangers, la jeune entreprise n’exclut pas d’étendre son offre à d’autres métiers de bouche.

« La valeur ajoutée de MonBanquet, c’est qu’ils ont instauré un modèle profitable à tous. D’un côté, ils créent de nouvelles opportunités pour des artisans locaux. De l’autre, ils proposent une réelle alternative aux clients, lassés des offres traiteurs industrielles », synthétise Yvan Wibaux, investisseur et co-fondateur d’Evaneos.

Simplicité et qualité, c’est ce qui a déjà séduit plus de 30.000 convives, que ce soit lors d’une assemblée générale d’une association, d’un cocktail en entreprises, de séminaires ou même d’événements familiaux.

La startup a finalisé son premier tour de table en juin dernier. Cette première levée de fonds de 500.000 euros a été réalisée auprès du Seed Club d’ISAI composé de Jean Claude Boulet (TBWA), Philippe Dokes (Companeo), Pierre Kosciusko-Morizet et Olivier Mathiot (PriceMinister), Eric La Bonnardière et Yvan Wibaux (Evaneos), Jean-Fabrice Mathieu (Kelkoo, SeLoger), Yves Peis (Lolies), Christophe Poupinel (Ooreka) et Thibault Viort (CityVox).

Grâce à ces fonds, la jeune pousse va pouvoir de recruter une dizaine de personnes et de poursuivre son expansion géographique dans toute la France. Déjà présente à Paris et à Lyon, MonBanquet compte s'étendre aux principales agglomérations de l’Hexagone d'ici 2018.