Frenchvanitytribune

Jaja, le must du bar à vin

Publié le 14/02/2018
Gauthier Kerros


Con-vi-via-li-té. Tel est le maître mot de Frédéric Challe, créateur du Jaja, bar à vin ouvert au 36, rue Saint André depuis février 2015. Longues tables en bois, chevaux d’arçons transformés en bancs, cuir patiné, zinc hors d’âge… Le charme opère d’emblée. 

Sur le tableau noir, une soixantaine d’étiquettes, des vins qui viennent surtout de France (Bourgogne, Rhône, Loire, Languedoc), mais aussi d’Europe (Espagne, Italie, Allemagne, Autriche, Hongrie). 

La maison propose également des vins bio et natures. Mais le plaisir et le goût priment avant tout, sans idéologie.

Pour accompagner dignement votre verre (de 6 à 10 euros), les planches proposées sont au diapason, et c’est peu de le dire. Charcuteries basques d’Eric Ospital, véritable jambon de Paris d’Yves Le Guel, saucisses sèches d’Emmanuel Chavassieux, fromages affinés des frères Delassic (place des patiniers à Lille) et pain de chez Raphaël Brier (rue Esquermoise). Saumon, haddock, harengs marinés et fumés sont également de la partie. Pour sûr, chaque planche (29 euros) comblera vos papilles d’aise.

S’il y a bien une adresse où il fait bon étancher sa soif et sa faim, c’est bien ici. 

Le Jaja est ouvert 7 jours sur 7 (sauf Noël, Saint Sylvestre et 1er mai), tous les soirs à partir de 18h.