Frenchvanitytribune

Poietis produit de la peau humaine grâce à l'impression 3D

Publié le 25/04/2017
Gauthier Kerros


Poietis est une entreprise de biotechnologie installée dans la métropole bordelaise. Les tissus qu’elle imprime peuvent servir aux acteurs de la cosmétique et de la pharmacie pour vérifier l’innocuité de leurs produits sans passer par la phase de l’expérimentation animale.

Fondée en septembre 2014 par Bruno Brisson  et Fabien Guillemot, pionnier de la bioimpression au niveau international, Poietis valorise près de dix années de recherches menées à l’INSERM et l’Université de Bordeaux portant sur la Bioimpression Assistée par Laser (Laser-Assisted Bioprinting).

Concrètement, selon le même principe de l’impression 3D « classique », des micro gouttes d’encres biologiques contenant quelques cellules sont déposées couche par couche, par un balayage rapide du faisceau laser.

Cette technique permet de positionner les cellules en 3D avec une résolution cellulaire de l’ordre d’une dizaine de microns et une viabilité cellulaire supérieure à 95%. La biotech en détient la licence d’exploitation exclusive et mondiale.

Les tissus biologiques vivants ainsi créés permettent ensuite aux acteurs de la cosmétique et de la pharmacie de vérifier l’innocuité de leurs produits sans passer par la phase de l’expérimentation animale.

La startup a d’ailleurs signé en septembre dernier une collaboration exclusive de recherche avec L’Oréal. Leur ambition est de de bio-imprimer un follicule pileux, le petit organe qui produit le cheveu.

Véritable pépite française, Poietis a été lauréate du Concours National de Création d’Entreprises de Technologies Innovantes (iLAB) en 2014 et du Concours Mondial de l’Innovation en 2016.