Frenchvanitytribune

Moniwan, la fintech qui veut démocratiser la pierre-papier

Publié le 11/04/2017
Gauthier Kerros


Lancée en octobre 2016, Moniwan est une filiale du groupe La Française, le leader de la pierre papier dans l’hexagone. Elle permet aux particuliers de souscrire en ligne et sans intermédiaire aux parts de huit de ses SCPI. De quoi se constituer un patrimoine immobilier sans les inconvénients de l’investissement locatif.

Démocratiser la souscription des SCPI : telle est l’ambition de Moniwan, créée par La Française, filiale du Crédit Mutuel Nord Europe et leader du marché des Sociétés civiles de placement immobilier (SCPI). Présentée comme une véritable « start-up », c’est « la première fintech de distribution de SCPI digitale pour les investisseurs particuliers », explique Xavier Lépine, président de La Française.

Investir dans la « pierre papier » de façon dématérialisée n’est pas nouveau. Mais, à la différence des sites internet spécialisés, comme meilleurescpi.com, primaliance.com ou centraledescpi.com, Moniwan n’est pas un courtier en SCPI de différents gestionnaires mais propose des produits « maison » de La Française.

Au total, 8 SCPI sont disponibles. Elles sont investies en France ou en Europe, dans des bureaux, des commerces, des entrepôts, ou diversifiée, à portée fiscale ou pour le rendement…

La grande innovation réside dans la souscription 100 % en ligne. Après avoir simulé ses investissements, il suffit de remplir le questionnaire client, de transmettre une copie de sa pièce d’identité et un RIB, le tout via la plateforme.

La fintech propose aussi une multitude de services inédits dans l’univers des sociétés de gestion. En court-circuitant les intermédiaires, Moniwan peut se permettre d’offrir toute une série de services gratuits additionnels : réduction du délai de jouissance (jusqu’à 6 mois pour certaines SCPI), rendement minimal assuré pendant les cinq premières années, souscription échelonnée… mais aussi une offre de parrainage ou de bienvenue, un programme de fidélité…

Lancée en octobre 2016, Moniwan doit permettre à La Française de doubler sa collecte en direct en 18 mois. Si la fintech rencontre le succès escomptés, son offre pourrait rapidement s’étoffer et s’étendre à d’autres placements financiers, à commencer par l’assurance vie.