Frenchvanitytribune

Crosscall, smartphones français tout-terrain

Publié le 14/03/2017
Gauthier Kerros


Créée en 2009 à Aix-en-Provence, Crosscall conçoit des smartphones parfaitement adaptés aux environnements hostiles qui résistent aussi bien à l’eau, au sel et au sable, qu’au froid et aux chocs répétés. De quoi se démarquer dans un marché dominé par Apple et Samsung.

Réaliser une croissance de 1987% en quatre ans, cela vous parait impossible ? Pourtant Crosscall l’a fait ! Avec plus d’un million de smartphones vendus, un chiffre d’affaires annuel de 30 millions d’euros et 12.000 points de vente dans le monde, la petite entreprise aixoise est leader sur un marché de niche de l’outdoor.

Un positionnement gagnant

Crosscall conçoit en effet des modèles adaptés aux environnements hostiles et imprévisibles que rencontrent les sportifs et les professionnels de terrain (eau, pluie, humidité, poussière, chocs…). Cette idée est venue à Cyril Vidal, son fondateur passionné de jet-ski et de wake board, suite à de nombreuses déconvenues avec ses téléphones.

Après le lancement de ses premiers mobiles en 2011, l’entreprise se développe rapidement et son chiffre d’affaires double chaque année. Et cela s’accélère encore en 2016. Crosscall lève 4,5 millions d’euros auprès du fonds marseillais ACG Management et obtient un financement de 2 millions d’euros de Bpifrance. Surtout, elle s’offre les services de David Eberlé, ancien patron de Samsung France.

Déjà présente dans une dizaine de pays européens, dont la Belgique, l’Espagne, le Portugal et l’Allemagne, la société vise les pays nordiques, voire les Etats-Unis. Après les communautés de sportifs, et certaines flottes d’entreprise, elle veut aussi élargir ses utilisateurs au grand public, aux adeptes de loisirs en outdoor notamment.


Le Trekker-X3, un smartphone tout-terrain à 549 euros

A la croisée des univers high tech et outdoor, le dernier né de la marque, le Trekker-X3, a eu droit à sa présentation au Mobile World Congress de Barcelone. Totalement étanche à la poussière, à la boue, à l’eau douce mais aussi à l’eau salée ou chlorée, à l’huile ou à tout autre liquide, ce smartphone tout-terrain est doté de toute une batterie de capteurs.

Le thermomètre, l’hygromètre, le baromètre et l’altimètre permettent de mesurer les paramètres climatiques et d’anticiper les besoins en termes d’équipement, d’hydratation ou d’alimentation lors d’une randonnée par exemple. Un accéléromètre, un magnétomètre, un GPS et un gyroscope permettent de détecter les mouvements les plus éphémères ou de mesurer un déplacement.