Frenchvanitytribune

Yelloan facilite l'accès au crédit grâce à une garantie "participative"

Publié le 14/02/2017
Gauthier Kerros


Rendre le crédit à la consommation accessible à tous ceux qui en sont exclus grâce à sa « communauté ». Telle est l’ambition de Yelloan, startup qui vient de décrocher le prix de la fintech de l’année décerné par le pôle de compétitivité Finance Innovation.

Créée en février 2015 par Mickaël Diguet, Paul Peyre et Marc Diguet, Yelloan veut faciliter l’accès au crédit, en particulier aux jeunes en CDD, en intermittence ou encore en auto-entrepreneuriat.

« Aujourd’hui, dès que vous n’avez pas un CDI, il est très difficile de se voir accorder un crédit à la consommation. Or, on sait que les trois-quarts des jeunes débutent leur carrière professionnelle avec un CDD et que c’est à ce moment- là de la vie que des projets, comme l’achat d’une première voiture, sont réalisés », raconte Michaël.

Partant de ce constat, la fintech parisienne a lancé en février 2016 une offre de garantie participative. Ce nouveau concept propose aux emprunteurs de faire appel à cinq de leurs proches (famille et amis) pour constituer une garantie représentant 5% du montant de leur prêt.


La somme est conservée par la banque pendant toute la durée du prêt, puis reversée aux différents garants lorsque l’emprunteur a fini de rembourser son crédit.

« Plutôt qu’évaluer la solvabilité d’une personne sur la pérennité de son contrat de travail, nous proposons aux banques de l’évaluer en regardant sa communauté », indique l’entrepreneur.

Plafonnés à 15.000 euros, les prêts s’élèvent en moyenne à 8.000 euros (soit une garantie de 400 euros par «amis»), pour une durée de 3 à 5 ans et un taux d’intérêt moyen de 4%.

Pour l’heure, l’offre de la startup est disponible pour les clients de Financo (Crédit Mutuel Arkéa), de Monabanq (Cofidis) et bientôt de Sofinco (Crédit Agricole).

Lauréate du Prix « Global Fintech Challenge » et élue « Fintech de l’année » par le pôle de compétitivité Finance Innovation, Yelloan vient de boucler une levée de fonds de 1,75 million d’euros auprès de Seventure Partners. Objectifs : poursuivre ses efforts en R&D, se faire connaître auprès du grand public et dépasser les 3.000 prêts accordés en 2017.

La startup entend également élargir son offre aux TPE et PME, et s’attaquer, dès 2018, à l’international. L’Espagne, l’Italie et les pays d’Amérique Latine sont visés en priorité.