Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Frenchvanitytribune

Corwave, une biotech palpitante

Publié le 08/11/2016
Gauthier Kerros


La startup installée à la Pépinière Cochin a développé un implant cardiaque révolutionnaire dont le mouvement s’inspire de la nageoire du poisson. Il devrait changer la vie des malades souffrant d’insuffisance cardiaque en leur évitant les nombreux effets secondaires des dispositifs actuels.

Fondée en 2011 par MD Start, un incubateur européen de technologies médicales, CorWave est le fruit de plus de dix ans de recherches menées par Jean-Baptiste Drevet dans les laboratoires du CNRS et d’AMS R&D.

La startup, logée à la Pépinière Cochin a développé un implant cardiaque révolutionnaire, qui pourrait avantageusement remplacer les pompes « LVad » implantées depuis une quinzaine d’années chez les malades souffrant d’insuffisance cardiaque.


« CorWave Lvad », la technologie de pompe à membrane en polymère développée par CorWave, vise à réduire le risque de complications graves chez les patients porteurs des dispositifs actuels. A deux ans, plus de 80 % des patients sont touchés par une ou plusieurs complications graves (AVC, hémorragies, infections…) provoquées par la pompe elle-même. Plus proche du fonctionnement naturel du cœur, la pompe CorWave devrait nettement réduire ces risques.

Après avoir déjà levé 3,3 millions d’euros à sa création, CorWave vient de boucler un nouveau tour de table pour un montant de 15,5 millions d’euros. Novo Seeds, fonds d’investissement piloté par la fondation Novo Nordisk, et Ysios Capital, un fonds de capital-risque espagnol, rejoignent donc Sofinnova Partners, Bpifrance et Seventure.

Ces fonds vont permettre à la biotech de financer ses essais cliniques. La pompe à membrane de CorWave sera implantée d’ici 2018-1019 sur une cinquantaine de patients, suivis pendant six mois.

Un deuxième projet, très ambitieux lui aussi mais plus risqué, est déjà dans les cartons de la biotech. « Nova Pulse »,  une pompe plus petite en forme de tube, pourra être implantée en passant sous la cage thoracique sans avoir à scier le sternum, comme c’est le cas avec les implants existants. Cette nouvelle valve a remporté le Concours mondial d’innovation.

Des avancées qui s’annoncent palpitantes !