Q.Rad, quand les ordinateurs chauffent votre intérieur

Q.Rad, quand les ordinateurs chauffent votre intérieur

Publié le 20/05/2016
Gauthier Kerros


Un ordinateur, cela chauffe, parfois beaucoup. Alors, pourquoi ne pas s’en servir comme radiateur ? Telle est la brillante idée de la startup parisienne Qarnot Computing.

Créée en 2010 par Paul Benoît et Miroslav Svierzeny, Qarnot Computing est le fruit d’une prise de conscience vieille de presque dix ans. L’idée de récupérer cette chaleur des ordinateurs est venue à Pau Benoît en 2003, alors qu’il travaillait dans le département de recherche d’une grande banque.

« J’ai pris conscience de la consommation d’énergie des ordinateurs, ainsi que de la chaleur et du bruit qu’ils dégagent. Alors une idée farfelue m’a traversé l’esprit. En rendant les ordinateurs silencieux et en régulant la chaleur qu’ils dégagent, pourquoi ne pas en faire carrément des radiateurs plutôt que de concentrer ces ordinateurs dans des data centers ? » explique-t-il.

C’est ainsi que le Q.Rad est né. Le Q.rad est un radiateur électrique totalement silencieux dont la source chaude est composée de processeurs. Ces derniers, intégrés dans le radiateur, exécutent par Internet des opérations informatiques complexes pour des centres de recherche ou des entreprises (banques, industriels, ou studios d’animation 3D).

Quid de la capacité de calcul en été ? « C’est l’atout de notre logiciel, de dispatcher la capacité de calcul en fonction des besoins. Il y aura forcément une saisonnalité, mais on peut faire tourner les radiateurs sans qu’ils chauffent. A l’inverse, chaque habitant pourra «booster» le chauffage, ce qui lance un appel à calcul dans notre base. Nous avons toujours un matelas de calculs en réserve à cette fin» précise Paul Benoît.

L’installation est simple et rapide. Le Q.rad nécessite seulement une prise électrique et une prise réseau reliée à Internet. Il permet de chauffer une pièce de 10 à 20 m2 selon l’isolation du bâtiment, le tout gratuitement pour le locataire. L’électricité consommée par le Q.Rad est remboursée par Qarnot, qui se rémunère en revendant sa puissance de calculs à des entreprises telles que BNP, Air liquide et Disneyland.

En début d’année, Qarnot a présenté la version intelligente de son radiateur. Le système intègre des capteurs de température, de pression et de qualité de l’air (composés organiques volatils, taux de CO2, humidité), d’un détecteur infrarouge, de niveau sonore et de luminosité.

L’entreprise emploie aujourd’hui 23 personnes et dépasse le million d’euros de chiffre d’affaires. Actuellement, 350 appareils sont en fonction. Cette solution de chauffage est déjà exploitée dans un immeuble de 110 logements sociaux de la mairie de Paris (XVème arrondissement), mais aussi dans les locaux de Paritech, l’incubateur de start-up qui abrite la société Qarnot Computing. Un partenariat a également été signé fin 2015 avec le conseil départemental de la Gironde et l’office Gironde Habitat.