Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Frenchvanitytribune

Marie Quantier, la finance pour tous

Publié le 12/02/2016
Gauthier Kerros


Avec leurs approches pro-clients et des services conçus nativement pour le digital, les startups financières révolutionnent un marché jusque-là endormi.

Non, Marie Quantier n’est pas une marque de spiritueux, c’est bel est bien une « fintech » ! Mais alors, pourquoi ce nom ?

Comme l’explique Mathieu Hamel, son PDG, ancien trader à Londres, Marie Quantier est une amiénoise née en 1879. Pionnière de l’investissement, elle est parvenue à traverser toutes les crises (krach de 1929, Grande Dépression) et à faire prospérer son patrimoine en appliquant la seule règle de gestion qui vaille sur le long terme : ne pas mettre tous ses œufs dans un même panier.

Marie Quantier, c’est donc une plateforme de conseils en investissement automatisée, simple et personnalisée. Le but est de « démocratiser la compréhension des marchés financiers ».

En cette période d’incertitudes sur l’avenir des retraites et d’instabilité sur les marchés financiers, la solution que propose la startup est particulièrement intéressante.

Jusqu’à maintenant, il fallait soit disposer de l’expertise et du temps nécessaires pour gérer son portefeuille financier, soit posséder une fortune pour bénéficier d’un conseil haut de gamme. Sinon, la majorité des français n’avaient accès qu’à des produits aux performances décevantes.

Marie Quantier propose une solution accessible et transparente. Ses algorithmes déterminent une stratégie d’investissement en fonction du profil de l’investisseur, répartie entre obligations et fonds indiciels, qu’il est possible d’ajuster manuellement. Une des particularités de la plateforme est de s’appuyer sur l’analyse des grandes tendances économiques mondiales depuis 1999 afin d’optimiser la performance et réduire les risques.


Une à deux fois dans l’année, le client reçoit des notifications lorsqu’il est nécessaire d’effectuer des modifications au sein de son portefeuille, et les changements peuvent s’opérer en quelques clics.

Le prix de la simplicité et de la pédagogie ? Un abonnement de 70,80 euros par an couplé à des frais de performance de 5% sur les gains annuels du portefeuille de l’utilisateur.

Preuve de son fort potentiel, la startup vient de lever 1,5 million d’euros auprès de vétérans de la finance, notamment pour lancer deux contrats d’assurance-vie avec deux compagnies d’assurance de premier plan, dans l’esprit de Marie Quantier.