Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Frenchvanitytribune

Hexachords, l'intelligence artificielle au service des compositeurs

Publié le 27/04/2017
Gauthier Kerros


Fruit de cinq années de développement, le logiciel Orb Composer de la startup toulousaine Hexachords met l’intelligence artificielle au service des compositeurs. Son objectif ? Leur faire gagner du temps et libérer leur créativité.

Créé en 2015 par Richard Portelli (le scientifique), Gaël Tissot (le compositeur) et Mathieu Calvo (l’ingénieur), Hexachords est le fruit de cinq années de travail.

Avec Orb Composer, l’intelligence artificielle aide les compositeurs à traduire leurs idées, intentions ou émotions en accords, choix d’instruments, harmonies, mélodies, notes…

Mais le but  n’est pas de créer automatiquement des morceaux en laissant faire la machine. Orb Composer se veut un outil de création supplémentaire que les musiciens et compositeurs pourront intégrer dans leur configuration, qu’ils soient amateurs ou professionnels.

« Orb Composer est là pour aiguiller le compositeur dans ce qu’il veut accomplir, il ne s’agit pas d’un outil ou on clique et hop on a une musique, mais plutôt un outil qui permet de prendre du recul sur une composition, à savoir la construire bloc par bloc, affiner tous les paramètres, avant de plonger dans les notes », explique notre trio.

L’intelligence artificielle prend uniquement en charge la partie « fastidieuse » du travail de composition. Orb Composer a été pensé avant tout pour les compositeurs devant respecter des délais de composition restreints, tels que les compositeurs de musique à l’image, musiques de films, jeux, publicités,…

La start-up est d’ailleurs en contact avec un acteur du jeu vidéo qui souhaite intégrer sa technologie pour « créer des musiques dynamiques qui s’adaptent à la situation du joueur ».